Virtualisation

Qu'est-ce-que la virtualisation

Le concept de "virtualisation" couvre l'ensemble des techniques permettant de dissocier les caractéristiques physiques d'un système matériel ou logiciel des applications orientées utilisateurs.

La virtualisation est utilisée pour permettre le fonctionnement de plusieurs machines virtuelles disposant chacune de leur système d'exploitation spécifique partageant la même infrastructure physique.

 

Pourquoi choisir la virtualisation ?

A l’heure du Cloud Computing et de l’informatique hybride, la virtualisation est l’un des éléments clés pour optimiser les charges de travail des serveurs, des postes de travail. Mais il n'y a pas que cela comme virtualisation. Nous avons aussi la virtualisation d'application qui permet de dissocier une application du système d'exploitation hôte et des autres applications présentes afin d'éviter les conflits. Nous avons également la virtualisation du stockage qui permet de masquer les spécifités physiques des unités de stockage. Côté utilisateur, les unités de stockage sont vues comme un unique volume.

 

Qu'utilise-t-on pour faire de la virtualisation?

Etant donné que la virtualisation se repend et se développe rapidement, les hyperviseurs sont de plus en plus présents dans les entreprises. Il existe de nombreuses techniques de virtualisation. Toutes ces techniques de virtualisation proposent une diversité assez large. Il semble donc assez réducteur de les regrouper toutes sous le nom d’hyperviseur d’autant plus que l’appellation « composant de virtualisation » existe déjà.

La définition technique d’un hyperviseur est mieux illustrée à travers le fonctionnement de la paravirtualisation. Dans le cas de la paravirtualisation, l’hyperviseur est l’interface primaire et exclusive des ressources physiques principales. La notion d’hyperviseur se justifie par le fait que le noyau est historiquement le « superviseur ». Cette notion de « superviseur » est issue du mode « superviseur » des processeurs x86 car il s’agit du noyau qui va gérer les interruptions en mode superviseur. En toute logique, nous avons donc l’hyperviseur qui gère les superviseurs.

Dans le cas de la virtualisation de systèmes d’exploitation non modifiées, le « composant de virtualisation » se situe au-dessus d’un système d’exploitation et donc d’un noyau. Nous avons donc une contradiction au niveau des appellations vu que l’hyperviseur va être géré par le « superviseur », à savoir, le noyau. Il y a donc une incohérence.

 Nous avons deux types d’hyperviseur :

Un hyperviseur de type 1 et un hyperviseur de type 2.

  • Un hyperviseur de type 1 est un système qui s’installe directement sur la couche matérielle du serveur. Ces systèmes sont allégés de manière à se « concentrer » sur la gestion des systèmes d’exploitation invités c’est-à-dire ceux utilisés par les machines virtuelles qu’ils contiennent. Ceci permet de libérer le plus de ressources possible pour les machines virtuelles. Toutefois, il est possible d’exécuter uniquement un hyperviseur à la fois sur un serveur. Parmi les hyperviseurs de type 1 on trouve des systèmes comme Xen, VMware ESX et Proxmox.
  • Avantages : Un maximum de ressources peut être alloué aux machines virtuelles car ce type d’hyperviseur est directement lié à la couche matérielle.

    Inconvénients : Il n’est possible d’exécuter qu’un seul hyperviseur à la fois. Cette problématique n’est toutefois pas vraiment impactant puisque dans la grande majorité des cas, un seul et même hyperviseur est capable de gérer tous les applicatifs d’une entreprise.

  • Un hyperviseur de type 2 est un logiciel qui s’installe et s’exécute sur un système d’exploitation déjà en place. De ce fait, plus de ressources sont utilisées étant donné qu’on fait tourner l’hyperviseur et le système d’exploitation qui le supporte, il y a donc moins de ressources disponible pour les machines virtuelles. L’intérêt qu’on peut trouver c’est le fait de pouvoir exécuter plusieurs hyperviseurs simultanément vu qu’ils ne sont pas liés à la couche matérielle. Parmi les hyperviseurs de type 2, on trouve VMware Player, VMware Workstation, VirtualPC et VirtualBox.

 

 

Thumbnail [100%x225]

  • Définition de vos objectifs (optimisation de la consommation de votre infrastructure, provisionnement rapide de nouvelles ressources pour faire face à un pic de charge, …)
  • Identification des briques à virtualiser (messagerie, stockage des fichiers, OS des postes de travail, …)
  • Identification de la configuration matérielle nécessaire pour supporter l’environnement de serveur virtuel
Thumbnail [100%x225]

  • Proposition d’un dimensionnement adapté
  • Recommandation d’une solution de virtualisation qui tient compte de vos besoins fonctionnels
  • Identification de la capacité de l’intégration de la technologie retenue avec votre parc informatique existant (serveurs machines et outils d’administration)
Thumbnail [100%x225]

  • Mise en place de la solution de virtualisation
  • Maintenance de vos serveurs
  • Support 7 jours sur 7




NOS PARTENAIRES